Fracture !

Le par

Fracture ! Ou ses synonymes, démolition, cassure, sont les maitres mots qui illustrent l’action de  M Le Bohellec, « notre » maire depuis le début de son mandat, il y a 4 ans, déjà. Par curiosité tapez « actualités Villejuif »sur votre moteur de recherche préféré et vous prendrez conscience de l’ampleur des dégâts d’une  action municipale. Du rarement vu en France ! La communication à la gloire du maire ne suffit pas à masquer l’échec. L’implosion de sa majorité parait bien anecdotique comparée à la méthode de gestion de la ville, brutale, non concertée. Les blessures sont nombreuses, sociales,

Retour sur le Conseil municipal du 9 février

Le par

Le Maire de Villejuif M. Le Bohellec n’ayant pas de majorité pour faire voter son budget met fin au conseil municipal Les élus d’opposition n’ont pu, une nouvelle fois, que constater que M. Le Bohellec ne recule devant aucune pratique pour arriver à ses fins. L’ordre du jour prévoyait le vote du budget 2018 de la ville et M. Le Bohellec n’avait pas de majorité pour faire voter son budget car une élue de la majorité a envoyé un mail à tous les membres du conseil municipal pour annoncer qu’elle serait absente et qu’elle ne donnerait pas son pouvoir à la majorité. Le vote devant faite l’objet d’un vote à bulletin secret à notre demande, les

Une expo intéressante sur la perception des quartiers sud à Villejuif

Le par

Une expo intéressante sur la perception des quartiers sud par les habitants, présentée à la MPT Gérard Philippe. Elle est réalisée par Catherine Videlaine, plasticienne, dans le cadre de l’ANRU (Politique de la ville). La démarche s’inspire des « cartes mentales », qui a été souvent pratiquée aux Etats Unis. Il s’agit de demander à des usagers de décrire leur usage effectif de leur environnement, leurs déplacements habituels, leurs avis sur les lieux traversés. Le résultat est souvent surprenant. On constate que la connaissance des habitants est souvent très partielle, ou au contraire guidée par des usages totalement méconnus par la gestion « fonctionnelle » de la ville. Elle révèle aussi souvent des espaces qu’il

2018, année de débat et de renouveau

Le par

2018, année de débat et de renouveau Je vous souhaite à toutes et tous une belle année. L’année 2018 est une année de congrès pour le Parti Socialiste. Ce congrès doit être celui d’une profonde et saine refondation pour notre parti. Mais la refondation ne doit pas gommer le socialisme en tant que projet.  En effet, la social-démocratie, en tant qu’idée et parcours de vie, n’est pas morte.  Bien au contraire.   Plus que jamais, nous avons besoin de lutter contre le changement climatique en adaptant notre économie.   Plus que jamais, nous avons besoin d’une réponse social-démocrate pour repenser notre économie. Car nous ne pouvons accepter l’accentuation des inégalités depuis l’élection d’Emmanuel Macron

Les derniers contenus multimédias