Le congrès d’Aubervilliers, un congrès d’une bonne tenue!

Le par

Chers camarades, chers amis,

 

Le congrès d’Aubervilliers a été un congrès d’une bonne tenue. Un congrès de débats, qui prouve une nouvelle fois que le PS est un parti d’opinions, démocratique et que, en son sein, il est possible de réfléchir et de ne pas être d’accord sur tout.

Après le débat, notre congrès s’est conclu par le rassemblement des socialistes et l’élection d’un nouveau premier secrétaire, Olivier Faure qui devra animer un parti politique en difficulté dans les sondages après un quinquennat d’exercice du pouvoir où nous avons été incapables d’échanger entre nous.
Après la défaite, il est désormais grand temps de refonder la maison commune. Non pas pour le Parti Socialiste en tant qu’entité mais pour ses valeurs. En effet, comment pouvons nous laisser la gauche de gouvernement, socialiste et sociale démocrate s’effacer au profit d’un Emmanuel Macron qui a endossé le costume de Nicolas Sarkozy ? Nous avons débattu de la question de l’asile et des migrations en section, et jamais un gouvernement n’avait été aussi loin contre les migrants et contre l’asile.
Comment laisser par ailleurs Mélenchon préempter la gauche pour proposer demain une sortie de l’Union européenne ? Comment approuver une dialectique aux élans de plus en plus populistes et de moins en moins respectueuse des différents courants de pensée à gauche ?
Pour la renaissance, nous avons pris la décision de quitter notre local à Villejuif. C’était une décision difficile mais courageuse. Attention, ce n’est surtout pas un un abandon. Cela doit nous permettre de consacrer nos investissements autrement : Réunions, débats, échanges avec la population. L’heure à l’horizontalité. Il est désormais temps d’aller vers les citoyens, les associations pour aller leur parler.

 

Pour comprendre la raison de nos échecs et leurs attentes. Il est plus que temps de reparler aux couches les plus démunies de la population et d’apporter des solutions concrètes aux problèmes du quotidien.

 

Je le disais, l’Europe est une exigence. Une exigence que nous devons défendre. Une exigence que nous devons transformer pour qu’elle profite à tous. Aussi, aura lieu le jeudi 17 mai au café Le Pacha un débat avec Christine Revault d’Alllonnes-Bonnefoy, notre députée européenne villejuifoise et Rémi Aufrère de la CFDT Cheminots sur le thème suivant : « Réforme ferroviaire et solutions européennes ». 

Notre parti est mal en point, c’est pour cela qu’il a plus que jamais besoin de nous. Je compte sur votre mobilisation. 50 ans après mai 68, « soyons réalistes, demandons l’impossible.

 

Amitiés socialistes,

 

Pierre Bouget

Secrétaire de la section du PS Villejuif

Sur le même thème, lire aussi :

Un recul sans précédent du droit d’asile   La loi pour « une immigration maîtrisée, un droit d'asile effectif et une intégration réussie » a été votée par l’Assemblée nationale
Le par
Renaissance Au terme d’un débat  national et d’un congrès  le Parti Socialiste a posé les actes de sa renaissance, dans l’unité.  La feuille de route est claire. Nous allons
Le par

Les derniers contenus multimédias