Retour sur le Conseil municipal du 9 février

Le par

Le Maire de Villejuif M. Le Bohellec n’ayant pas de majorité pour faire voter
son budget met fin au conseil municipal

Les élus d’opposition n’ont pu, une nouvelle fois, que constater que M. Le Bohellec ne recule
devant aucune pratique pour arriver à ses fins.
L’ordre du jour prévoyait le vote du budget 2018 de la ville et M. Le Bohellec n’avait pas de
majorité pour faire voter son budget car une élue de la majorité a envoyé un mail à tous les
membres du conseil municipal pour annoncer qu’elle serait absente et qu’elle ne donnerait
pas son pouvoir à la majorité.
Le vote devant faite l’objet d’un vote à bulletin secret à notre demande, les 22 voix des
conseillers municipaux de la majorité n’aurait pas permis de faire voter ce budget.
Pour se sortir de cette situation les élus de la majorité ont lu l’intégralité des rapports
présentant les délibérations afin de gagner du temps.
M. Caporusso a lu deux fois le rapport présentant la charte de prévention des expulsions
locatives du Val-de-Marne. M. Dusselier et M. Bounegta ont lu deux rapports identiques sur
deux PUP (Projet Urbain Partenarial).
Nous déplorons que des conseillers municipaux, conseillers délégués ou Maires Adjoints
s’abaissent à de telles pratiques.
M. Le Bohellec a mis fin au conseil municipal avant le vote du budget à 1h30 du matin
invoquant une heure trop tardive alors que les conseils municipaux finissent fréquemment à
2 h ou 3h du matin.
M. Le Bohellec devra reconvoquer un conseil municipal et entre temps va utiliser tous les
moyens pour « convaincre » l’élue de la majorité qui était absente sans donner son pouvoir
de revenir dans la majorité.
Ces pratiques choquantes ne peuvent être tolérées et nous appelons les Villejuifois à exprimer
leurs désapprobations auprès des différents groupes politiques de l’opposition.
Nous interpelons l’autorité préfectorale afin qu’elle veille au bon déroulement démocratique
du conseil municipal et à l’élaboration du budget 2018 de la ville de Villejuif.
Marc Badel, Guillaume Bulcourt, Anne-Lise Boyer, Claudine Cordillot, Sandra Da Silva Pereira,
Natalie Gandais, Dominique Girard, Isabelle Hamidi, Jean-François Harel, Mamilla Kadri, Gilles
Lafon, Monique Lambert-Dauvergne, Anne-Gaëlle Leydier, Alain Lipietz, Paulo Nunes, Franck
Perillat-Bottonet, Patrick Stagnetto, Sophie Taillé Polian, Sylvie Thomas, Monique Tijeras,
Philippe Vidal

Sur le même thème, lire aussi :

Un recul sans précédent du droit d’asile   La loi pour « une immigration maîtrisée, un droit d'asile effectif et une intégration réussie » a été votée par l’Assemblée nationale
Le par
Renaissance Au terme d’un débat  national et d’un congrès  le Parti Socialiste a posé les actes de sa renaissance, dans l’unité.  La feuille de route est claire. Nous allons
Le par

Les derniers contenus multimédias