Remise en cause de la décentralisation

Le par

A l’occasion de l’examen du projet de loi de finances 2018, le gouvernement remet en cause l’autonomie des collectivités territoriales.

La première de ces mesures consiste à demander aux 319 plus grandes collectivités la limitation de leurs dépenses, ce qui contraindra inévitablement Villejuif à diminuer les services publics dont bénéficient les Villejuifois.

La deuxième mesure contraint les collectivités territoriales à limiter leur endettement en oubliant que ces dernières ne peuvent emprunter que pour leurs investissements. Cela signifie-t-il la fin des équipements publics ?

Ces mesures nous inquiètent et nous ferons tout pour que l’intérêt des Villejuifois soit préservé lors du vote du projet de loi de finance 2018 au Parlement.

En effet, cette remise en cause de l’autonomie des collectivités territoriales va les concerner directement et devra être abordé par une municipalité fragilisée par ses dissensions et dysfonctionnements internes. La crise permanente de l’actuelle majorité municipale, qui vient encore de voir la démission de l’adjoint en charge des sports, risque de compromettre la future préparation du budget 2018.

Il serait nécessaire que les Villejuifois retournent aux urnes pour élire une nouvelle équipe avec un projet politique cohérent.

 

Les élus socialistes de Villejuif 

Sur le même thème, lire aussi :

Intervention en Conseil Municipal Nous vous invitons à lire l'intervention en CM de Dominique Girard, conseiller municipal du groupe socialiste à la mairie de Villejuif, à propos du
Le par
Un recul sans précédent du droit d’asile   La loi pour « une immigration maîtrisée, un droit d'asile effectif et une intégration réussie » a été votée par l’Assemblée nationale
Le par

Les derniers contenus multimédias