Le par

Oui, débattons ensemble de l’orientation politique de l’Europe

 

Le Parti socialiste est un parti profondément démocratique. Il a engagé son processus de refondation qui a été validé par un vote de ses militants jeudi 28 septembre.

La première étape de cette refondation commence avec les forums que nous lançons partout en France dans les territoires et également sur une plateforme numérique dédiée. Nous avons choisi que cet étape de discussion soit la plus ouverte possible. Toutes celles et ceux qui souhaitent s’y associer, participer y seront les bienvenus. Parmi les sujets qui seront abordés figureront évidemment les enjeux européens, forcément transversaux.

A ce titre, je me réjouis que le débat politique sur l’Europe occupe enfin le devant de la scène, qu’il remplace le débat réducteur entre pro-européens d’un côté, europhobes de l’autre et que le Président de la République engage de plain-pied la France pour être présente dans ce débat au lendemain des élections allemandes.

Mais puisque nous pouvons parler de politique européenne, faisons-le vraiment ! Les sociaux-démocrates français n’ont jamais hésité à dénoncer les erreurs de l’Union européenne et celles de ses États membres et ont toujours affiché clairement leur ambition en faveur d’une Europe forte et solidaire, portant les propositions politiques qui en découlent.

Mais au-delà d’un volontarisme certain pour l’Europe, nous prenons rendez-vous pour que les actes suivent à la parole. Or jusqu’ici, sur la question budgétaire, la parole portée par le gouvernement français à Bruxelles contredit l’ambition affichée dans le discours du Président, comme dans celui d’Athènes, et la France fait toujours partie des États qui s’opposent à toute augmentation du budget communautaire.

Changement climatique, dumping social, chômage, lutte contre le terrorisme, mondialisation, accueil des réfugiés, tous ces sujets appellent une réponse et des moyens européens. Si les propositions d’Emmanuel Macron témoignent d’un engagement européen, l’Europe a aussi besoin d’un plan de travail opérationnel et, surtout, de concret. Le débat politique européen est posé : les socialistes y participeront avec une conviction inébranlable et ouvrent le débat avec toutes celles et ceux qui veulent qu’on dessine enfin une Europe pour les Européens !

Christine Revault d’Allonnes-Bonnefoy

Présidente de la délégation socialiste française au Parlement européen

Députée européenne

Sur le même thème, lire aussi :

Vers la refondation du Parti Socialiste   Suites aux défaites de notre parti aux dernières élections, celui-ci entreprend un processus de refondation. Faut-il croire, face à ce constat d'échec, à
Le par
Trois interventions, parmi d’autres, de Gilles Lafon, président du groupe socialiste, au conseil municipal du 23 octobre dernier. 1. Le PS votera pour la prolongation du contrat d’un entraineur
Le par

Les derniers contenus multimédias