Réunion publique de campagne à Villejuif

Le par

Réunion publique de campagne à Villejuif

Mercredi 7 juin, d’Hélène de Comarmond et de Sophie Taillé-Polian, candidates aux élections législatives pour la 11ème circonscription du Val-de-Marne (Villejuif – Arcueil – Cachan) ont mené une réunion publique d’information à l’attention des villejuifois. Aux côtés de Jean-Yves Le Bouillonnec (député sortant) et Christine Revault d’Allonnes-Bonnefoy (suppléante pour la circonscription), elles ont réaffirmé leur volonté de faire faire la gauche la gauche.

Cette réunion fut l’occasion d’aborder les enjeux posés par ces législatives. Nous avons vécu une élection présidentielle particulière et difficile à plusieurs égards notamment la présence du FN qui été annoncée comme quelque chose qui ne pouvait pas être évitée et nous avons dû le combattre au deuxième tour. Ce fut une Election dans laquelle les électeurs ont pensé qu’il fallait voter utile et beaucoup des électeurs de Monsieur Macron n’étaient pas convaincus.

 

 

Voici ci-dessous le texte de son intervention :

« Nous sommes maintenant dans les législatives, un moment dans le processus démocratique toujours très important et particulièrement aujourd’hui, car elles s’inscrivent dans la suite des présidentielles.

 

Le premier fait de Macron a été de nommer un gouvernement de droite ; aussi ses législatives présentent cet enjeu particulier à relever à la fois pour que la vie démocratique puisse s’exprimer, car si Macron se retrouve demain dans un Parti unique à l’Assemblée nationale ce serait problématique pour l’avenir du pays.

 

Par ailleurs, l’élection d’Emmanuel Macron révèle un enjeu aussi de renouvellement porté par certain comme un objet de marketing – en ce sens, je te salue Jean Yves, car au bout de trois mandats comme un député présent, actif et fidèle à tes valeurs, je veux te remercier de passer la main car tu as montré ta volonté de renouveler et réellement et d’avoir le sens de l’engagement commun.

 

Il faut dire aux gens de retrouver leur boussole politique afin de voter pour ceux qui vont représenter leurs idées et leurs valeurs, et ne pas pour des députés qui seront au service du Président de la république.

 

Nous sommes rentrées en campagne avec Sophie car nous sommes des femmes résolument de gauche, nous l’assumons, c’est notre engagement et nous devons le porter haut et fort. Dans l’hémicycle demain, avoir une gauche de gouvernement c’est être capable d’accompagner une gauche qui va dans le sens du progrès sociale et pour les citoyens.

 

Le projet de réforme du droit du travail par ordonnance, donne l’orientation de ce qui pourrait être porté par le gouvernement. Ce sont des questions trop importantes pour éviter le dialogue et nous serons vigilants et opposés à tout ce qui remet en cause les droits des salariés. Nous le serons également sur d’autres questions centrales comme la santé, le logement, les droits des femmes, et beaucoup d’autres thématiques..

 

En conclusion, cette élection elle est difficile mais on va la gagner car nous portons un projet de liberté et de société et nous allons la gagner car les habitants de notre circonscription ont besoin de nous pour faire gagner la gauche à l’Assemblée nationale !!! Je me présente au suffrage des électeurs avec fierté, riche de mon expérience en tant qu’élue locale. Je suis candidate pour faire entendre la voix des électeurs, je suis une femme libre et engagée autour de valeurs auxquelles je crois. »

La section socialiste de Villejuif 

Sur le même thème, lire aussi :

Vers la refondation du Parti Socialiste   Suites aux défaites de notre parti aux dernières élections, celui-ci entreprend un processus de refondation. Faut-il croire, face à ce constat d'échec, à
Le par
Trois interventions, parmi d’autres, de Gilles Lafon, président du groupe socialiste, au conseil municipal du 23 octobre dernier. 1. Le PS votera pour la prolongation du contrat d’un entraineur
Le par

Les derniers contenus multimédias