Intervention de Dominique GIRARD pendant le Conseil Municipal.

Le par

Monsieur le Maire,

J’ai mal à Villejuif !
Nous pouvons exprimer des désaccords sur les choix et les orientations, c’est la règle de la démocratie et du débat politique. L’intelligence est collective tout le monde le sait et confronter les points de vue ne peut que nous faire grandir.
Malheureusement des évènements récents décrédibilisent totalement l’action publique et politique dans notre commune.
En premier lieu l’annulation du dernier conseil municipal.
Plus d’une semaine avant vous saviez que l’annexe du document DOB allait générer des tensions. Depuis elle a disparu !
Vous n’avez rien anticipé, les personnes concernées par les projets de ventes de biens n’ont pas été contactées générant la manifestation que nous avons vécue. Manque de dialogue, manque de transparence, manque de démocratie participative.
Nous avons eu droit à toutes les explications selon les courants de votre majorité.
– C’est erreur technique
– C’est une provocation des services
– Il faudra bien trouver de l’argent
– L’annexe n’aurait pas du être jointe
Et j’en passe.
L’ensemble des conseillers municipaux étaient présents dans cette salle ce 6 février.
Vous avez mis plus de 2 heures avant de demander aux manifestants de se retirer et d’annuler le conseil, arguant de problèmes de sécurité, alors que tous les conseillers à l’exception de vous même étaient dans la pièce, mettant donc en cause leur propre sécurité ? Est ce bien sérieux. Ne disposez vous pas des pouvoirs de Police dans cette enceinte ?
Rassurez vous l’ambiance était bon enfant. Vous seriez venu dialoguer dès 19h30 le conseil aurait pu se tenir. Vous êtes donc totalement responsable de cet incident et de la manière dont il a été géré.
Utiliser l’argument que l’annulation a couté cher au citoyen (5000 €) est très médiocre aussi.

Allez, si nous sommes à 5000 € je propose que 10 % des indemnités de mars de tous les élus soient retenus, et les élus socialistes sont prêts à se l’appliquer.
Plus grave Monsieur le Maire, le spectacle que donne votre majorité, et c’est là que j’ai mal.
Je suis respectueux des élections et j’ai la faiblesse de la fidélité en politique, la cohérence et l’honnêteté devant les électeurs.
Plus un jour sans qu’un de vos adjoints ou conseillers majoritaires, ne se répande, ne déballe sur internet ses rancoeurs, on découvre même des plaintes entre vous. Je n’oserai pas dans cette enceinte vous citer toutes les insultes et provocations entendues ou lues.
Cette situation devrait réjouir ou amuser l’opposition, ce n’est pas le cas.
J’ai mal à Villejuif !
Mi-février à la suite de ce conseil un tract anonyme a largement été distribué dans la ville.
Un anonyme bien informé semble t-il. La tonalité du tract est grave, accusatrice, populiste ! Pourriez vous nous indiquer qui est à l’initiative de ce torchon, ce nouvel ami des villejuifois ?
D’ailleurs M Carvalho vous devriez examiner l’opportunité d’une plainte, ces tracts étant répandus sur la chaussée.
Vous affaiblissez Villejuif.
Pourtant vous êtes le premier à vous approprier l’important développement économique, ce nouveau pôle d’attractivité qu’est notre territoire, les immeubles qui poussent un peu partout. Jusqu’à faire penser que vous en êtes à l’origine, vous attribuer l’ANRU 2, qui permettra la rénovation des quartiers sud, nous chantant tous les formidables potentiels, vous parant du titre de Maire bâtisseur vous faisant d’ailleurs reprendre à ce sujet par vos collègues de la communauté d’agglomération.
Je vous cite : L’année 2015 va être marquée par le début d’immenses chantiers qui vont profondément modifier notre ville : le déploiement de la géothermie, le début des chantiers des deux lignes de métro 14 et 15, la reprogrammation de l’opération Aragon, la ZAC Campus Grand Parc
devenue Opération d’intérêt national, l’Opération de rénovation urbaine des quartiers sud…
Ces chantiers entrent pleinement dans le programme municipal que nous avons construit, ensemble. Je souris !
Vos propositions s’inscrivent en fait dans la dynamique de l’ancienne équipe, des propositions régionales et métropolitaines, contraint par le SDRIF, la CAVB et l’Etat. Et c’est tant mieux.
Après tout appropriez vous le passé ça ne me dérange aucunement, car le plus important est bien le devenir de cette ville. Mais Monsieur le Maire si ce soir si j’ai mal à Villejuif c’est que l’énergie et l’engagement de tous les conseillers municipaux ne sont pas centrés sur l’avenir de notre commune.
Votre majorité donne le spectacle d’une clownerie bien triste, moins d’un an après votre élection.
Pourrions nous éviter cette pathétique situation, inscrite il est vrai dans les gènes de votre majorité ?
La devise de Villejuif je vous la rappelle « tout cède à notre union », elle est dorénavant bien un vieux souvenir ! J’ai ce soir le Villejuif un peu triste !

Dominique GIRARD
Conseiller municipal socialiste.
CM du 6 mars 2015

conseilNews2014_5689

Sur le même thème, lire aussi :

Vers la refondation du Parti Socialiste   Suites aux défaites de notre parti aux dernières élections, celui-ci entreprend un processus de refondation. Faut-il croire, face à ce constat d'échec, à
Le par
Trois interventions, parmi d’autres, de Gilles Lafon, président du groupe socialiste, au conseil municipal du 23 octobre dernier. 1. Le PS votera pour la prolongation du contrat d’un entraineur
Le par

Les derniers contenus multimédias