Villejuif : continuer d’apaiser la ville.

Le par

Précédent mandat (2008-2014), bilan des élus de gauche sur la tranquilité publique. Nous nous sommes fortement engagés pour la prévention à travers nos politiques qui tissent le vivre ensemble, dans les secteurs de l’enfance, de l’animation jeunesse, de la culture, du sport, le soutien à la parentalité, les actions éducatives et l’accompagnement vers l’emploi. Nous soutenons activement les initiatives des collectifs d’habitants, comme aux Hautes-Bruyères, permettant de redynamiser le vivre-ensemble dans les quartiers et avons renforcé nos effectifs d’éducateurs spécialisés avec le soutien du Conseil général. Nous avons mis en place des outils pour coordonner l’action de tous les acteurs qui participent de la sécurité, en particulier les habitants et la

Villejuif : maîtriser la création d’emplois.

Le par

Précédent mandat (2008-2014), bilan des élus de gauche sur le secteur de l'emploi. En l’espace de 10 ans, notre ville est devenue l’une des plus dynamiques et attractives d’Ile-de-France ! Attractive pour les entreprises comme en témoigne l’arrivée du siège de LCL et ses 3000 salariés. Mais notre stratégie de développement ne se limite pas à l’implantation de bureaux. Ville de sciences d’innovations et de santé, nous encourageons aussi les pépinières de start-up et de petites industries (Villejuif Biopark, EFREI) créatrices d’emplois. Nous confortons la place de l’artisanat (rue Pasteur), de l’industrie (Epi d’Or) et de l’hôtellerie, en incitant à l’aide de chartes emplois engageantes à recruter localement. 10 000 EMPLOIS NOUVEAUX

Villejuif : financer la ville

Le par

Une ville bien financée = plus de justice sociale.. Depuis la suppression en 2010 de la taxe professionnelle, cadeau de Sarkozy aux patrons des grandes entreprises, 80% des impôts locaux sont aujourd’hui payés par les familles. Aussi, pour la 4e année consécutive, la municipalité a décidé de ne pas augmenter en 2014 les impôts relevant de sa responsabilité (taxe d’habitation, taxes foncières…). Elle refuse ainsi de faire payer encore plus aux Villejuifois l’aggravation permanente depuis 2007 des politiques d’austérité qui malmènent le pays. Pourtant, alors qu’elles sont confrontées à des besoins sociaux grandissants des populations, les collectivités territoriales ont des ressources de plus en plus contraintes. A l’instar des

ZOOM sur une candidate : Rakia ABDOURAHAMANE

Le par

ZOOM sur une candidate de la liste liste « En avant Villejuif, l’Humain au coeur »: Rakia ABDOURAHAMANE Rakia ABDOURAHAMANE,  Pasteur, Enseignante, 46 ans, PCF   - Que faites-vous dans la vie ? Je suis Professeur en Sciences Techniques Medico Sociales et Chercheur libre en biologie médicale car Titulaire d’un Doctorat en Sciences de l’Homme et de la Nature obtenue au Museum Nationale d’histoire Naturelle Paris 05. -  Votre proposition préférée du programme? Au regard de ma formation et forte de mes 20 ans passés dans l’enseignement, j’ai envie de me battre pour l’école de la  ème chance et l’intégration des jeunes. Le second point du programme qui me tient aussi à cœur :

ZOOM sur un candidat : Gérard TERILTZIAN

Le par

ZOOM sur un candidat de la liste "En avant Villejuif, l'Humain au coeur" : Gérard TERILTZIAN Gérard TERILTZIAN,  Beausoleil, Retraité, 65 ans, PS - Que faites-vous dans la vie ? Pendant plus de 30ans j’ai exercé la profession d’Ingénieur Technicocommercial puis pendant 7 ans j’ai été responsable des relations avec les usagers et les résidents dans une entreprise associative gestionnaire de Foyers, résidences sociales, établissements pour personnes handicapées et EPHAD. Parallèlement mon activité professionnelle dans le privé, j’ai d’abord milité comme responsable d’association de parents d’élèves, puis au parti socialiste dont j’ai été secrétaire de section jusqu’en 1997. J’ai été élu adjoint au maire de Villejuif en

Les derniers contenus multimédias