Ecole : apprendre à travailler MIEUX !

Le par

Sonia Jedrzejewski,
Adjointe au Maire en charge de
Culture, Education et Restauration scolaire

Après 10 ans d’une politique libérale qui a conduit à une baisse du niveau scolaire de tous les enfants, la loi sur la Refondation de l’Ecole a été votée par l’ensemble des partis de la Gauche : PS, EELV, MRC, PRG et Front de Gauche se sont accordés sur cette loi de lutte contre les inégalités et pour la réussite de tous.

Cette loi prévoit la création de 60 000 postes en 5 ans, réintroduit la formation des enseignants et donne la priorité aux classes du Primaire, avec un renforcement de la scolarisation des moins de 3 ans dans les zones les plus en difficulté.
Priorité absolue de François Hollande, la réforme des rythmes scolaires que cette loi installe est déjà en cours d’application.

2 enjeux sont au cœur de cette réforme :
_ 1) organiser les cours aux moments de la journée où les enfants sont le plus réceptifs. Pas pour travailler plus, mais pour travailler mieux ! Les 24h de cours (aujourd’hui réparties sur 4 journées de 6h) seront réparties sur 5 matinées et des après-midis allégées ;
_ 2) dégager du temps libre pour les enfants en réorganisant les horaires et les après-midis.

Toutes les études montrent que l’ Ecole est le lieu fondamental de l’Apprentissage et que la participation des enfants à des activités (d’aides aux devoirs, culturelles, scientifiques, sportives, ludiques, socialisantes) est vitale  à leur réussite scolaire.
Aujourd’hui et à l’échelle nationale, trop peu d’enfants ont accès à ces activités. En libérant du temps sur les après-midis, davantage d’enfants pourront bénéficier de ces activités bienfaitrices.

A Villejuif, en plus des accueils de loisirs et des études dirigées par les enseignants, l’ Ecole des beaux arts, les Conservatoires de danses et de musiques, la médiathèque et ses annexes, les Maisons Pour Tous, les structures ouvertes, la cellule éducative des archives, les activités physiques et sportives, le théâtre, les cinémas, la « ludomobile » doivent devenir des acteurs de l’épanouissement de chaque enfant. Ces activités devront être gratuites pour les familles.

En tant que Adjointe à l’ Education, ces objectifs sont mes priorités. Dans l’intérêt supérieur de l’enfant, cette réorganisation du temps scolaire requiert un dialogue fécond entre collectivité, parents et enseignants.

Sur le même thème, lire aussi :

Renaissance Au terme d’un débat  national et d’un congrès  le Parti Socialiste a posé les actes de sa renaissance, dans l’unité.  La feuille de route est claire. Nous allons
Le par
Chers camarades, chers amis,   Le congrès d'Aubervilliers a été un congrès d'une bonne tenue. Un congrès de débats, qui prouve une nouvelle fois que le PS est un parti d'opinions, démocratique
Le par

Les derniers contenus multimédias