Mariage Pour Tous, un progrès social !

Le par

Jean-Yves Le Bouillonnec, Député-Maire de Cachan

Mariage Pour Tous : en conscience et sereinement.

Le 23 avril 2013, j’ai voté pour l’adoption du texte portant ouverture du mariage aux couples de personnes de même sexe, apportant ainsi ma voix à la majorité parlementaire qui s’est exprimée en ce sens. Il y a eu un long débat parlementaire, auquel j’ai participé nuits et jours, des auditions ouvertes, des réunions publiques, des milliers d’articles, des reportages, des émissions. Des manifestations contre, massives qui disaient leurs craintes. D’autres pour, ferventes tout autant, qui clamaient leur attente impatiente. Des paroles fortes, émouvantes. Des insultes, des injures, des menaces et même des violences.

Faire accéder des femmes et des hommes à un droit qui leur était refusé par le seul effet d’une discrimination aujourd’hui insupportable. Placer des enfants dans la plénitude de leur existence, sans faux semblants. Dire qu’il y a plusieurs manières de faire famille. Ne rien enlever, à personne, de ce que chacun veut et peut choisir dans la liberté et l’égalité. Voilà ce qui constitue un progrès, le chemin obligé de la République. C’est tout le sens de cette loi.

Mon vote d’élu de la Nation, de Représentant du peuple a été un vote libre et pleinement assumé. Mon choix d’homme a voulu apaiser et accompagner la souffrance et la solitude de ceux que la vie a placé sous les regards et le mépris des autres, au seul prétexte qu’ils sont homosexuels. Leur rendre justice, fraternellement.

J’ai voté, avec émotion, parce que l’instant était solennel, mais en conscience et sereinement.

  

Sur le même thème, lire aussi :

Le projet de loi de finances 2018 revient en nouvelle lecture au Sénat Je viens donc d'intervenir, à la tribune, au nom du groupe socialiste afin de dénoncer une
Le par

Les derniers contenus multimédias