À la une

Dans l'actualité

Un recul sans précédent du droit d’asile

Le par

Un recul sans précédent du droit d’asile   La loi pour « une immigration maîtrisée, un droit d'asile effectif et une intégration réussie » a été votée par l’Assemblée nationale le 22 avril 2018. A une très large majorité, de très nombreux députés LREM sont restés fidèles à la philosophie répressive du ministère de l’Intérieur. Ce texte met l’accent sur ce qui ne fait pas problème et à l’inverse, ne règle rien de ce qui en fait. Il est déséquilibré et constitue un recul inédit en matière de droits. Nous ne pourrons pas résoudre les défis de la migration ainsi. Je dénonce la limitation de l’accès à la procédure d’asile inscrite à

Renaissance

Le par

Renaissance Au terme d’un débat  national et d’un congrès  le Parti Socialiste a posé les actes de sa renaissance, dans l’unité.  La feuille de route est claire. Nous allons conduire la bataille du progrès par l’action territoriale et  le dialogue social.  Nous allons porter l’urgence écologique et une vision ambitieuse de la transition énergétique. Nous agirons sur les modes et qualité de la vie, pour accompagner, mieux protéger, y compris des effets de la formidable révolution numérique en cours. Nous voulons résister aux choix libéraux du gouvernement, redonner le chemin de l’espérance. Nous œuvrerons à donner plus de droits et  de pouvoirs de codécision  aux femmes et aux hommes dans

Le congrès d’Aubervilliers, un congrès d’une bonne tenue!

Le par

Chers camarades, chers amis,   Le congrès d'Aubervilliers a été un congrès d'une bonne tenue. Un congrès de débats, qui prouve une nouvelle fois que le PS est un parti d'opinions, démocratique et que, en son sein, il est possible de réfléchir et de ne pas être d'accord sur tout. Après le débat, notre congrès s'est conclu par le rassemblement des socialistes et l'élection d'un nouveau premier secrétaire, Olivier Faure qui devra animer un parti politique en difficulté dans les sondages après un quinquennat d'exercice du pouvoir où nous avons été incapables d'échanger entre nous. Après la défaite, il est désormais grand temps de refonder la maison commune. Non pas pour le Parti Socialiste

Le PS de Villejuif quitte son local et prépare sa renaissance

Le par

Le PS de Villejuif quitte son local et prépare sa renaissance Afin de pallier les difficultés financières liées aux dernières défaites électorales, la section du PS de Villejuif a décidé de quitter son local, situé rue Jean Jaurès. Une décision collective difficile, mais nécessaire, qui permettra de (re)coller au plus près des villejuifois en multipliant les réunions et rassemblements dans les espaces publics, chez les habitants et auprès des commerces de la ville. Un retour aux sources finalement salutaire pour retrouver nos fondamentaux, et refonder notre projet au plus près des préoccupations des habitants. Très présents aux élections internes, les militants du Parti socialiste

Fracture !

Le par

Fracture ! Ou ses synonymes, démolition, cassure, sont les maitres mots qui illustrent l’action de  M Le Bohellec, « notre » maire depuis le début de son mandat, il y a 4 ans, déjà. Par curiosité tapez « actualités Villejuif »sur votre moteur de recherche préféré et vous prendrez conscience de l’ampleur des dégâts d’une  action municipale. Du rarement vu en France ! La communication à la gloire du maire ne suffit pas à masquer l’échec. L’implosion de sa majorité parait bien anecdotique comparée à la méthode de gestion de la ville, brutale, non concertée. Les blessures sont nombreuses, sociales,

Les derniers contenus multimédias